Tout ce qu’il faut savoir sur les vélos électriques

Aussi appelés vélos à assistance électrique, les vélos électriques associent un vélo conventionnel à une batterie et un moteur pour faciliter l’accélération. Actuellement, ces équipements sont très populaires et ils sont appréciés par la majorité des conducteurs. Cet article dévoile tout ce qu’il faut savoir sur les vélos électriques.

Quid du vélo électrique ?

Tout d’abord, il est utile de mentionner qu’un vélo électrique ne peut être considéré comme un scooter. Il s’agit d’un vélo traditionnel disposant d’un moteur et d’une batterie pour aider son utilisateur à fournir moins d’efforts lors de la montée sur une colline et accroitre la vitesse sur un terrain plat. Il dispose de pédales et d’une assistance électrique pour le propulser. Dans certains pays, il y a des conditions pour pouvoir le conduire sans permis, taxe et assurance. Il est possible de trouver des modèles de vélos électriques appelés « twist and go » avec lesquels le moteur peut faire avancer l’appareil sans que le cycliste pédale. La puissance et la vitesse maximale d’un vélo électrique varient en fonction du modèle choisi. Il y a ceux qui jouissent d’une puissance de plus ou moins 250 watts, pouvant atteindre 25 km/h et plus. Cependant, il est conseillé de toujours considérer la sécurité lorsqu’il s’agit d’acheter un vélo électrique.

L’utilité d’un vélo électrique

Chacun a ses raisons d’utiliser un vélo électrique, car l’idée de son utilisation peut être différente d’un individu à un autre. Le plus souvent, les gens optent pour ce genre d’équipement, car ils veulent aller plus loin ou plus vite alors que leur physique ne leur permet pas de le faire avec un vélo traditionnel. Il y a d’ailleurs des personnes qui font leurs courses avec un vélo à assistance électrique pour qu’elles puissent délaisser leur voiture et échapper au coût du carburant. D’autres se tournent vers ce type de moyen de transport parce qu’il demeure parfait pour se rendre au bureau sans transpirer tout en contournant les embouteillages. Et l’une des raisons qui amènent les usagers à utiliser un vélo électrique est que le piloter se révèle très amusant et très pratique. Au lieu de fournir beaucoup d’efforts à monter une pente, son utilisateur a le pouvoir d’un cycliste de club décent en bénéficiant d’un coup de pouce supplémentaire. Avoir un bon vélo électrique pourrait être une véritable alternative à une voiture ou un scooter.

Les différents styles de vélo électrique

Actuellement, les utilisateurs ont la possibilité de choisir entre plusieurs styles de vélo électrique. Généralement, ils sont basés sur des hybrides à barre plate ou des vélos de montagne, et le premier style est le plus répandu. Il existe des modèles avec des roues plus larges et ceux avec des pneus plus fins. Le style hybride est un peu plus compact, tandis que l’autre est parfait pour la chasse aux nids de poule en ville et permet de s’aventurer sur les différentes pistes. À savoir que les vélos électriques hors route amènent les plus jeunes à l’assistance électrique et ouvrent des pistes aux cyclistes plus âgés. Il est utile de souligner que le vélo de montagne électrique est le modèle le plus apprécié du moment. Le plus souvent, les vélos électriques sont attrayants pour les cyclistes plus âgés qui veulent de la polyvalence. Pour eux, le coup de pouce du moteur permet de surmonter le gros inconvénient d’un vélo de montagne sur la route et la résistance des pneus à crampons. Il est utile de souligner que cet équipement est généralement utilisé en ville et le style hybride domine. Il dispose souvent d’un porte-bagages, de garde-boues et de phares.

Les caractéristiques à prendre en compte pour l’achat d’un vélo électrique

Pour choisir le bon modèle de vélo électrique, il y a des caractéristiques à prendre en considération. Tout d’abord, tout repose sur son moteur. Il est préférable de choisir un vélo doté d’une bonne puissance pour faciliter davantage son utilisation. À savoir que le moteur peut être intégré aux roues ou au cadre. Il est toujours préférable de vérifier la position de cet élément sur le vélo, même si cela n’a pas beaucoup d’importance. Il est utile de souligner que celui placé sur le cadre sera couplé aux manivelles. Cela signifie que l’électronique de commande peut inclure un capteur qui détecte la force avec laquelle le conducteur pédale et mesure l’assistance en conséquence. Cela améliore la répartition du poids, comme le cas des moteurs de la marque Bosch qui sont nettement plus petits. Avoir une puissance assistée en fonction de son apport peut sembler plus naturel, mais certaines personnes veulent souvent bénéficier de toute l’assistance disponible sans devoir se débrouiller seules. Et comme il existe de nombreux fabricants de vélos électriques, il est important de bien vérifier le moteur, la batterie, les composants électroniques de commande, les commutateurs et l’affichage. Il est préférable d’opter pour les composants des marques les plus réputées comme Bosch, Panasonic, Yamaha, Sony, Impulse et Shimano.

Il est important de sélectionner une batterie de haute qualité pour avoir une autonomie plus longue comme celles au lithium-ion. Il faut rappeler qu’une autonomie plus longue signifie généralement un accumulateur plus gros, un coût et un poids plus élevés. Le choix d’un vélo électrique doit donc dépendre de la distance que l’utilisateur pense parcourir avec, afin de bien choisir le modèle idéal. Il est à noter que les modèles plus chers jouissent d’une batterie de haute technologie qui est plus légère et dispose d’une bonne autonomie ainsi qu’une charge rapide. Le niveau d’assistance est aussi à prendre en compte. Les vélos électriques plus sophistiqués ont un mode marche permettant au conducteur de ne pas pédaler, ce qui est particulièrement utile lors des montées. Le choix du niveau d’assistance aide à contrôler la portée du vélo. Cela permet de choisir les efforts à déployer. Et il est mieux de choisir un modèle doté d’indicateurs de charge.